anipassion.com

pourquoi certains aiment se contraindre avec la religion?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pourquoi certains aiment se contraindre avec la religion?

Message par jean ghislain le 17/8/2011, 14:57

Je remercie l'ensemble pour avoir tenter de répondre à cette question qui semble paradoxale à certains (et elle l'est aussi pour moi).
Comme je crois que le sujet n'est pas épuisé, je propose de le relancer avec les posts qui me semble le plus caler à la question.

La réponse du fidèle est cependant assez facile à comprendre, si l'on veut bien rester calme. Il manifeste par là son attachement à une tradition. Le sens de cette pratique ne lui apparaîtra vraiment qu'à condition qu'il en ait fait l'expérience, ce qui ne facilite pas l'explication au profane curieux (probablement, le fidèle interrogé dira que cela lui fait du bien, qu'il faut le faire pour comprendre, ou autres arguments du même genre, plus existentiels que démonstratifs), mais justifie la pratique.(...) Sans la pratique, la foi s'écroule.

Je pense que la question de l'Islam est explosive. Bodhi, crois-tu que les femmes musulmanes apprécient de porter la burqa ? Bien sûr, elles y ont été contraintes, soumises, conditionnées, elles s'y habituent. Mais si tu lis de la littérature féminine sur ce sujet, des femmes de ces pays-là qui se révoltent contre leur condition d'objet, tu comprendras que leur intégrité est menacée. Personnellement ça ne me dérange pas en tant que pratique, je ne veux pas décider à la place des autres ce qui est bon pour eux, donc il ne me viendrait pas à l'esprit d'interdire le port de la burqa, et si ça devait être voté en Suisse, je pense que je dirai non, par principe. Cela dit, sur la question de l'intégrité, je crois que cette soumission est criminelle, car elle transforme l'autre en un objet sexuel, porteur de tous les maux et de toutes les perversions du monde. Je trouve ça horripilant qu'à notre époque, nous puissions encore agir de la sorte envers d'autres êtres humains, nos semblables... C'est de l'asservissement psychologique, la religion s'intègre dans les coutumes et fini par les corrompre en pervertissant ceux qui y croient.
Penses-tu vraiment que cela ne touche pas à l'intégrité ? Être couvert de la tête aux pieds pour des raisons de pureté ?


De fait, on ne voit pas pourquoi par définition le rapport du pratiquant à la règle serait nécessairement rigide. Il arrive qu'il le soit, bien sûr, comme le contraire arrive aussi. Et l'incroyant qui obéit à des règles est dans le même cas.
pas vraiment dans le même cas car le religieux n'adapte pas les règles (l'amour envers Dieu, le mariage, les rites...), et s'y soumet de toute éternité. qu'attend-il en retour de ce genre de contraintes?
Le cas n'est pas exactement le même car il arrive (mais pas toujours) que le pratiquant respecte certaines règles comme sacrées, donc il faudrait parler du sacré pour approfondir la question.

Il faut aussi tenir compte de l'élément suivant - qui éclaire un peu autrement la question, ne la résoud pas, mais c'est un aspect à considérer et pas évoqué, je l'ajoute au dossier : à savoir que, au moins dans la religion catholique (j'essaie de me borner à ce que j'ai cru comprendre), le ritualisme n'est certes pas absent et la conformité à la règle comme telle au moins aussi justifiante que l'action elle-même. Ainsi, par exemple, d'un point de vue chrétien, un homme qui serait chaste et désintéressé, mais en raison de principes différents de ceux de la foi catholique (je ne développe pas, on peut en imaginer des tas : par exemple, je suis chaste par peur d'attraper des maladies, etc.), ne sera pas admis au royaume de Dieu. Ainsi les Sages de la Grèce, comme Socrate et consorts, qui pratiquaient une vie finalement très acceptable pour un Chrétien, mais justifiaient leurs conduites par des principes étrangers aux Commandements de NSJC, seront damnés et perdus comme athées, etc.

jean ghislain

Messages : 44
Date d'inscription : 26/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://philosophie.leforum.eu/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains aiment se contraindre avec la religion?

Message par Admin le 18/9/2011, 14:12

La justification de la religion par la pratique est en effet courante. En partant de cet argument des religieux, on en déduit la religion empirique, autrement dit, réalité non atemporelle, solution temporaire, expérimentale à un problème, appelant à être dépassée par la théorie.
Dés lors, la religion ne doit pas être niée en bloc mais servir de fondement la philo, autre tentative d'explication systématique du monde.
Une pratique n'est en effet pas rigide mais la soumission à une pratique dénote une rigidité, car la pratique enferme l'esprit en opposition à l'abstraction qui l'ouvre.
La fin du post rejoint justement ce que je disais : les philosophes développent une morale qui reprend le christianisme mais explique par des principes non religieux. En raison de cette conformité à la pratique, leur façon de penser est rejetée.

_________________
"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Nietzsche
avatar
Admin

Messages : 943
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 20
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains aiment se contraindre avec la religion?

Message par Admin le 10/10/2011, 18:03

La religion est sadomasochisme.
Dans certaines cultures africaines, on mutile les jeunes filles, qui ne peuvent alors plus avoir de relations sexuelles sans souffrir, au nom de la chasteté exigée par Dieu. Les juifs pratiquent la circoncision à vif sur les nouveau-nés, des sectes encore la flagellation, des ascètes hindous s'étalent sur des braises et enfin le rapport de la religion à la sexualité illustre aussi cette négation de la vie.
Ceci s'explique par une peur de l'inconnu, du changement, un repli conservateur, une culpabilisation et peut être une conception erronée de l'endurance (ça rejoint un peu le débat "jusqu'à quand la souffrance nous endure t'elle?") : on parle d'endurance quand on semble sacrifier un plaisir à court terme pour un plaisir à long terme (par exemple : fatiguant de faire du sport mais après on se sent plus en forme). Avec la religion, on veut supprimer totalement ce plaisir à court terme sans substitution à l’intérieur de la vie mais à l’extérieur (paradis, sortie du cycle des renaissances par le nirvana etc.)

_________________
"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort." Nietzsche
avatar
Admin

Messages : 943
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 20
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains aiment se contraindre avec la religion?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum